Méditation a la bonne heure 6 août

Méditation a la bonne heure 6 août
Je rends un culte au Dieu de mes pères, selon la Voie qu’ils appellent une secte ; je crois tout ce qui est écrit dans la loi et dans les prophètes. **Actes 24.14Le Dieu de Paul n’est pas un dieu inconnu, car il se révèle depuis des générations bien repérables dans le temps. Il est un Dieu personnel, le Dieu des pères Abraham, Isaac et Jacob, représentants de l’alliance de grâce accordée par la foi, par l’unique Voie qui se trouve en Jésus-Christ. Toute la loi et les prophètes fixent les regards sur le Seigneur Jésus- Christ (cf. Marc 9.4-8 ; Luc 24.27) ; toute tentative de les voir autrement est au mieux une perte de temps, au pire un comportement véritablement sectaire dans le sens où tout enseignement qui n’amène pas à adorer Dieu en Christ égare les âmes. Face à tout enseignement qui a la prétention d’être biblique, demandons-nous s’il nous permet de mieux connaître et servir Dieu en Christ; sinon, rejetons-le sans ménagement!

Méditation a la bonne heure 5 août

Le fils de la sœur de Paul entendit parler du guet-apens et se rendit à la forteresse, où il entra pour en informer Paul.

Actes 23.16

Ce passage est un témoignage pour toutes les générations de chrétiens qui subissent les complots d’hommes qui leur veulent du mal ; ils sont, souvent sans le savoir, des instruments du diable obsédé par la destruction du dessein de salut en Christ. Mais voilà, rien ne se produit sans l’aval du Dieu souverain (cf. Job 2.6) et tout coopère au bien des chrétiens (Romains 8.28). C’est pourquoi, comme dans la situation de Paul où son neveu vient l’avertir du projet des Juifs, Dieu utilisera toujours un moyen quelconque pour nous garder des intentions de nos ennemis. Voyez comme ce jeune homme peut paraître insignifiant aux yeux des hommes et comme il est un instrument précieux pour la vie de Paul ! Ne pensons donc jamais être insignifiant dans le dessein de Dieu et réjouissons-nous de la certitude de son accomplissement !

Méditation a la bonne heure 4 août

J’étais plein de zèle pour Dieu, comme vous l’êtes aujourd’hui. J’ai persécuté à mort cette Voie.
Actes 22.3-4

Il est impressionnant de constater le zèle que des hommes peuvent déployer pour Dieu sans le connaître réellement. Ils pensent que ce qu’ils font participe d’une manière ou d’une autre à leur salut ; de ce fait, ils sont même capables de s’épuiser dans de multiples actions. Ces dernières ne sont que différentes manières de mépriser Dieu, en rejetant sa grâce souveraine offerte en Jésus-Christ. Pire encore, ce sont des attaques, une forme de persécution à l’encontre de l’Evangile et de ceux qui s’y attachent, car personne n’est neutre face à Christ et à son œuvre de salut. Paul l’a bien compris après avoir rencontré en personne le Sauveur ; ce fut décisif pour qu’il ait un zèle évangélique. Suis-je sur la voie de Paul ou plus exactement sur la voie de Christ ? Que Dieu m’accorde le zèle conforme à la Voie unique qui existe en Christ !

Méditation a la bonne heure 3 août

Moi, je suis prêt, non seulement à être lié, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus.

Actes 21.13

Etre disciple de Christ, c’est faire ma vie de Christ. Chaque fois que je l’oublie, commencent pour moi les plus graves ennuis. Ceux-ci sont toujours d’ordre spirituel, car c’est de ma vie spirituelle que découlent ensuite mon attitude, mes actions et réactions. Alors, si, comme Paul, je peux dire « Christ est ma vie et la mort m’est un gain » (Philippiens 1.21), je sais que je suis sur la bonne voie et prêt à affronter mes circonstances, y compris à l’heure de la mort. Mon « moi » est détrôné de la place qu’il prend naturellement en faveur de Christ ; je suis donc en paix. Seigneur, veuille me garder de tout autre désir que celui de servir Christ ; ramène- moi dans cette perspective quand je m’égare dans le péché pour te placer au centre de tous mes projets. Je ne veux pas oublier que ma vie t’appartient.

Méditation a la bonne heure 2 août

Sans rien dissimuler je vous ai annoncé tout le dessein de Dieu.

Actes 20.27

Dans son discours d’adieu aux anciens d’Ephèse, l’apôtre fait une sorte de bilan de son ministère. Parmi les points qui lui paraissent essentiels à aborder, il traite évidemment de la nature de son message. Et que dit-il? Dit-il qu’il a préféré parfois ne pas parler de certains sujets concernant l’Evangile, par peur de polémiques ou de divisions possibles ? Non. Il parle clairement de ne rien dissimuler de tout le conseil de Dieu. Pour Paul, pas de doctrines taboues, comme quelques-uns le conçoivent aisément aujourd’hui. Il a, par exemple, exposé autant les vérités sur la responsabilité de l’homme que sur la souveraineté de Dieu. Quelle sorte de bilan pourrai-je donc faire, à l’heure où je devrai rendre compte du témoignage qu’il m’a été confié de donner ?

Méditation a la bonne heure 1er août

Ce Paul a persuadé et détourné une assez grande foule en disant que les dieux faits par la main des hommes ne sont pas des dieux.

Actes 19.26

Le monde qui s’autoproclame tolérant est on ne peut plus intolérant vis-à-vis de l’Evangile. Proclamez Christ au plus sympathique de vos voisins et vous ne tarderez pas à voir émerger du plus profond de ses entrailles une haine viscérale à l’égard de votre doux Sauveur. Le monde trouve en effet insupportable l’exclusivisme de l’Evangile. Si vous consentiez à placer le vrai Dieu aux côtés de ceux faits de la main ou sortis de l’imagination des hommes, ils ne s’indigneraient pas. Mais voilà, avoir foi en notre Dieu en Christ nous conduit à nous détourner des idoles (1 Thessaloniciens 1.9) et à inciter nos semblables à faire de même. Qu’aujourd’hui encore, notre Dieu nous donne de nous engager sur la voie qui a permis de persuader et détourner une grande foule des faux dieux. Amen !

Méditation a la bonne heure 31 juillet

Moi, je suis avec toi, et per­sonne ne mettra la main sur toi pour te faire du mal.

Actes 18.10

Ce que Dieu dit à Paul, je peux me l’appro­prier aujourd’hui. En effet, dans la mesure où je suis un témoin de l’Evangile, Dieu me pro­tège de toute opposition à l’avancement de son royaume. Toutes les circonstances sont de façon certaine dans sa main. Quoi ou qui pourrais-je craindre d’autre que lui ? O mon Dieu, aide-moi à m’approprier cette pro­messe, de sorte que je sois plein de hardiesse dans mon témoignage auprès des nombreux incrédules qui m’entourent ! Et même si tu permets un jour que ton disciple y laisse sa vie, il continuera cependant mieux que ja­mais à bénéficier de ta présence avec lui. Toi avec moi, moi avec toi pour toujours ! Quelle grâce merveilleuse tu accordes ainsi en ton Fils bien-aimé ! C’est cela aussi, le message extraordinaire que je m’empresse d’annoncer aujourd’hui !

Méditation a la bonne heure 30 juillet

Ceux-ci, qui ont bouleverse le monde entier, sont aussi venus ici.

Actes 17.6

Le constat des Juifs se voulait critique à souhait. Pourtant, lorsque nous lisons ces lignes, nous ne pouvons pas nous empêcher d’être remplis d’admiration. Ce que l’on dit d’une poignée de disciples est en effet admirable : ils ont bouleversé le monde entier ! Le sens littéral dirait même qu’ils ont mis le monde « sens dessus dessous », tourné et retourné par le seul message capable de donner la vie à des créatures spirituellement mortes. Le véritable Evangile est un message dérangeant : il bouscule l’incroyant en l’appelant à se repentir de ses péchés et à se confier au Seigneur Jésus-Christ. Mais il bouscule aussi le croyant en l’obligeant à placer chaque aspect de sa vie à la lumière de la parole de Dieu. Que Dieu nous bouleverse, pour que nous bouleversions le monde à l’instar des premiers disciples !

Méditation a la bonne heure 29 juillet

Lorsqu’elle eut été baptisée avec sa famille, elle nous invita.

Actes 16.15

Le jeune croyant démontre souvent un désir enthousiaste d’obéir à son Seigneur. Lydie ne tarde pas à manifester extérieurement ce qui s’est passé en elle ; pour cela, elle se fait rapidement baptiser. Mais ce n’est pas tout : elle témoigne également d’une attention et d’une affection réels vis-à-vis du peuple de Dieu : elle n’hésite pas à ouvrir largement la porte de sa maison. Si les croyants sont membres de sa famille spirituelle, il est naturel de prendre soin d’eux en conséquence. Suis-je moi-même aussi empressé d’obéir à celui à qui je dois tout ? Si mes biens sont à la disposition de Christ, sont-ils aussi à disposition de ceux qu’il s’est choisi ? Seigneur, montre-moi comment être utile à ton œuvre en faisant du bien à tes enfants, car, je le sais, c’est comme cela que le monde verra que je suis ton disciple (Jean 13.35).

Méditation a la bonne heure 28 juillet

Il n’a fait aucune différence entre nous et eux, puisqu’il a purifié leur cœur par la foi.
Actes 15.9
Pierre soulève un point important : il n’y a pas de différence entre les croyants juifs et ceux issus des nations. Continuellement, des enseignements fleurissent pour faire des distinctions entre les croyants, mais ce texte est là pour nous rappeler ce que Dieu dit : « aucune différence ». Ce texte nous conduit donc à apprécier le fait qu’il n’existe pas de grade ni autre caste chez les chrétiens – pas de différence, pas de « chrétiens réveillés » ou « non réveillés », pas de chrétiens « charnels » ou « spirituels ». Ceux qui sont chrétiens le sont entièrement, sans différence entre eux. Le texte nous dit d’ailleurs pourquoi : parce que Dieu a purifié leur cœur. Il n’y a pas de différence, car c’est l’œuvre souveraine de Dieu ; les hommes ne doivent pas faire de différences là où Dieu n’en fait pas (Colossiens 3.11).