Méditation 2 décembre — Matin.

« Tu es toute belle, mon amie ». {#Ca 4:7 }

L’admiration du Seigneur envers son Église est vraiment merveilleuse, et la description qu’il fait de sa beauté est très enthousiaste. Elle n’est pas seulement belle, mais « toute belle. » Il la visualise en lui-même, lavée dans le sang de l’expiation et revêtue de sa digne droiture, et il la considère comme remplie de grâce et de beauté. Il n’est pas étonnant que tel soit le cas, puisque c’est seulement sa propre et parfaite excellence qu’il admire ; car la sainteté, la gloire, et la perfection de son Église sont ses propres vêtements glorieux sur le dos de son épouse bien-aimée.

Elle n’est pas simplement pure, ou bien proportionnée ; elle est réellement charmante et belle ! Elle a un véritable mérite ! Ses difformités dues au péché sont enlevées ; mais de plus, elle a au travers de son Seigneur obtenu une droiture digne par laquelle une réelle beauté lui est conférée. Les croyants ont une justice indéniable qui leur est donnée lorsqu’ils deviennent « acceptés dans le bien-aimé » (#Ep 1:6). L’Église n’est pas tout juste belle, elle est superlativement ainsi. Son Seigneur lui déclare : « Tu es la plus belle d’entre les femmes. » Elle possède une vraie valeur et une excellence qui ne peuvent être ri valisées par toute la noblesse et la royauté du monde.

Si Jésus pouvait échanger son épouse élue pour toutes les reines et impératrices de la terre, ou même pour les anges qui sont dans le ciel, il ne le ferait pas, car il la place en premier, et le plus en avant : « la plus belle d’entre les femmes. » Comme la lune elle éclipse de beaucoup les étoiles. Il n’en a pas non plus du tout honte, puisqu’il appelle tous les hommes à l’entendre. Il pose un « voici » devant sa phrase, une note particulière d’exclamation, une attention engageante et frappante. « Voici, tu es belle, mon amour ; voici, tu es belle » Cantique des Cantiques : #Ca 4:1). Son opinion il la publie de tous côtés même maintenant, et un jour, c’est depuis le trône de sa gloire qu’il annoncera cette vérité devant l’univers assemblé. « Venez, vous qui êtes bénis de mon Père » (#Mt 25:34), sera son affirmation solennelle de la beauté de son élue.


Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This