Aller à la barre d’outils

Méditation 25 mars — Soir.

Le Fils de l’homme {#Jn 3 :13}

Avec quelle régularité notre Maître a utilisé le titre, « le Fils de l’homme » ! Il aurait pu choisir de toujours parler de lui-même comme Fils de Dieu, le Père Éternel, le Merveilleux, le Conseiller, le Prince de la Paix ; mais c’est là l’humilité de Jésus ! Il préfère s’appeler lui-même le Fils de l’homme. Apprenons donc cette leçon d’humilité de notre Sauveur ; que nous ne courions jamais après des titres nobles, grands, élevés, ni de positions supérieures. Il y a ici cependant une très douce pensée. Jésus Christ a tant aimé la virilité qui est l’énergie et la vigueur morales propres à l’homme qu’il se plaît à l’honorer. Le « Fils de l’homme » est l’homme par excellence. Le fait que Jésus soit Fils de Dieu, mais également Fils de l’homme démontre l’amour de Dieu pour la postérité d’Abraham. Ces mots, « Fils de l’homme », où qu’ils aient été prononcés, ont répandu un halo autour de la tête des enfants d’Adam. Jésus-Christ s’est appelé lui-même Fils de l’homme pour exprimer son unité et sa sympathie avec son peuple. Il nous rappelle ainsi qu’il est celui auquel nous pouvons apporter nos chagrins et nos ennuis, car il les connaît par expérience ; parce qu’il a souffert lui-même en tant que Fils de l’homme, il peut aussi nous secourir et nous consoler. Que tous s’écrient : bénis sois-tu Jésus ! Cette expression « Fils de l’homme », est employée près de quatre-vingt-dix fois par Dieu en s’adressant à Ézéchiel, et cette expression se rapporte à la gloire du Messie. Ce que le premier homme a perdu, le second Homme, ou le « dernier Adam » l’a regagné, et bien au-delà. Ce nom indique que la bénédiction dépendant d’un « homme qui viendra », annoncée dans l’Ancien Testament, est accomplie en Lui.

Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This