Méditation 8 novembre — Soir.

Le maître dit : Où est le lieu où je mangerai la Pâque avec mes disciples ? {#Mr 14:14 }

Jérusalem, au moment de la Pâque était une grande hôtellerie ; chaque maître de maison avait invité ses propres amis, mais personne n’avait invité le Sauveur, et il n’avait pas de lieu où rester. Ce fut par son pouvoir surnaturel qu’il trouva lui-même une chambre haute dans laquelle célébrer la fête. C’est ainsi même en ce jour : Jésus n’est pas reçu parmi les fils des hommes sauf seulement là où, par son pouvoir surnaturel et sa grâce il fait un cœur nouveau. Toutes les portes sont suffisamment ouvertes pour le prince des ténèbres, mais Jésus doit se frayer un chemin ou loger dans la rue. C’était par le mystérieux pouvoir exercé par notre Seigneur que le maître de maison ne posa aucune question, mais ouvrit sa chambre d’hôte immédiatement avec joie et gaieté. Qui il était, et ce qu’il était, il ne le savait pas, mais il accepta volontiers l’honneur que le Rédempteur proposait de lui faire. De la même manière, on découvre encore ceux qui sont choisis par le Seigneur, et ceux qui ne le sont pas ; car lorsque l’Évangile arrive jusqu’à certains, ils se battent contre lui, et ne le recevront pas, mais là où les hommes le reçoivent, lui font un bon accueil, il y a une indication certaine, c’est qu’un travail secret se fait dans leur âme, et que Dieu les a choisi pour la vie éternelle. Es-tu bien disposé, cher lecteur, à recevoir Christ ? Alors il n’y a pour cela aucune difficulté ; Jésus sera ton invité ; sa propre puissance travaille en toi, te rendant bien disposé. Quel honneur d’accueillir le Fils de Dieu ! Les cieux des cieux ne peuvent le contenir, et néanmoins, il condescend à trouver une demeure dans nos cœurs ! Nous ne sommes pas dignes qu’Il vienne sous notre toit, mais quel privilège inexprimable lorsqu’il daigne entrer ! Car alors il fait un festin, et nous invite à festoyer avec lui avec des mets délicats royaux, nous prenons place à un banquet où les viandes sont immortelles et donnent l’immortalité à ceux qui s’en nourrissent. Béni est celui parmi les fils d’Adam qui accueille le Seigneur des anges.


Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Share This