Méditation a la bonne heure 15 janvier

Les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. Matthieu 15.27

La personne qui s’adresse ici à Jésus est très confiante dans le fait qu’il est le Dieu de grâce. S’identifiant « aux petits chiens » (terme souvent employé pour parler des non-Juifs), elle se montre prête à se satisfaire des miettes de la grâce abondante qui se trouve en Christ. Pour elle, ces miettes sont largement suffisantes à son besoin ; même le « peu » de Dieu est abondance pour l’homme ! Cette femme dit à sa façon : « Seigneur, je sais que tu es tout- puissant, plein de grâce et compatissant, viens donc au secours de mon enfant !» Et son intercession est plutôt persévérante. Ni le désir des disciples de ne la renvoyer ni le silence momentané de Jésus ne la découragent. Seigneur, veuille pardonner ma vision encore si étriquée de ta grandeur, et donne-moi de me confier en toi, quel que soit le temps que tu mets à répondre !


Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *