19 mai

Car il délivrera le pauvre qui crie et le malheureux qui n’a point d’aide.

Psaume 72.12

Il est dans la nature du Dieu de l’Evangile d’être particulièrement attentif aux hommes pauvres et malheureux. Je serais même porté à dire que leur condition est, d’un point de vue spirituel, une opportunité. En effet, les richesses du riche risquent de l’aveugler sur sa pauvreté spirituelle, tandis que le pauvre sera plus à même de saisir sa dépendance. De même, celui qui a un réseau assez im­portant d’amis ira facilement vers eux pour trouver de l’aide, sans réaliser que son aide est bien limitée, s’il ne peut se tourner que vers ses semblables. Oui, se savoir pauvre et malheureux sans Dieu est une merveilleuse opportunité : Christ, en qui résident les plus grandes richesses, délivre le pauvre qui crie à lui et se montre le meilleur ami du malheu­reux qui ne regarde pas aux hommes pour trouver ses appuis.

Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This