Méditation à la bonne heure 1er mai

1er mai

Mais c’est à cause de toi qu’on nous met à mort tout le jour, qu’on nous regarde comme des brebis de boucherie.

Psaume 44.23

Dans la guerre spirituelle qui fait rage de­puis des siècles, il semble parfois que les enne­mis de Dieu gagnent du terrain. A tel point que le croyant peut vraiment se sentir aban­donné du Seigneur. Quel horrible sentiment ! Quelle détresse ! Quel sujet d’angoisse ! Une telle situation porte forcément à s’interroger sur les raisons qui poussent le Seigneur à agir ainsi. Même s’il ne saisit pas immédiatement toute la sagesse dans l’œuvre de son Dieu, le croyant lui reste attaché, car son Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ, est déjà passé par le chemin de la brebis muette devant ceux qui la tondent (Esaïe 53.7) ; il est passé par ce chemin de l’humiliation pour les siens, de manière à les conduire à la gloire. Il ne les abandonnera donc jamais ! Que le croyant reçoive la grâce de voir comme un honneur d’être maltraité, si c’est pour sa foi en un tel

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*