22 mai

La fureur même des hu­mains te célèbre.

Psaume 76.11

C’est ici la seule voie qu’empruntent les hu­mains en exerçant leur prétendu libre arbitre. Point de neutralité, seulement de la fureur contre le Dieu saint. Une fureur qui ne laisse tranquille aucune partie de l’homme : tout son être en est rempli. Chose étonnante s’il en est, nous apprenons par notre texte qu’elle aussi célèbre Dieu. En effet, elle ne fait que valider ce qu’il proclame au sujet de l’homme : il est par nature entièrement corrompu et rebelle envers lui. Malgré son entière responsabilité en ce domaine, l’homme joue parfaitement son rôle dans le déroulement du dessein di­vin. La fureur des humains installe la couleur sombre sur l’ensemble du tableau du plan de Dieu ; elle n’en fait que mieux ressortir la lu­mière de la grâce qu’il exerce en Christ envers de si misérables pécheurs.

Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This