Méditation à la bonne heure 29 avril

29 avril

Tu n’as demandé ni holo­causte ni sacrifice pour le pé­ché… Voici je viens avec le rou­leau du livre écrit pour moi.

Psaume 40.7-8

Les paroles du psalmiste annoncent claire­ment la venue de Christ, le souverain sacrifica­teur du peuple des élus. Quand la loi exigeait des sacrifices répétés, lui en a présenté un seul pour les péchés. Son efficacité est éternelle, ce qui veut dire que tous les croyants, en vertu de cette œuvre, sont parfaits aux yeux de Dieu. Ce qui était imagé par la loi est devenu réa­lité en Christ. Oui, le livre est écrit pour Christ, ou, selon une autre possibilité de traduction, à son sujet. Et quel sujet ! Ce texte de l’Ancien Testament présente déjà le cœur de la grâce en Christ, l’assurance du pardon définitif des péchés du peuple. Notre Seigneur Jésus-Christ est venu dans le monde pour accomplir TOUT ce qui était nécessaire et suffisant au salut de son peuple. Voilà ce qui fait la sanctification des élus aujourd’hui.

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*