Méditation à la bonne heure 3 mai

3 mai
Arrêtez, et reconnaissez que je suis Dieu je domine sur les nations, je domine sur la terre.
Psaume 46.11

Lorsqu’il arrive une catastrophe dite « na-turelle », l’homme devrait recevoir cet événe-ment comme un avertissement du Seigneur. Ne sait-il pas, au fond de lui, qu’il est en train de provoquer Dieu, quand il s’entête à le nier ? N’est-ce pas également sur ce principe que sa méchanceté ne cesse de s’élever ? Mais au lieu de craindre celui qui domine sur la terre, l’incroyant lui tend le poing, l’accuse même d’être l’auteur du mal. Quelle arrogance ! Dieu peut le détruire en un clin d’œil ! Mais, dans sa bonté insondable, il lui offre le salut en Jésus- Christ. Devant le Dieu qui domine au-dessus de tous, l’homme est appelé à hisser le drapeau blanc, à arrêter la guerre, à baisser les armes de paille qu’il a dressées contre son souverain. Car il vient, et malheur à celui qui ne se repent pas et ne se confie pas au Fils !

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*