Méditation à la bonne heure 8 mai

8 mai

L’insensé dit en son cœur : Il n’y a point de Dieu !

Psaume 53.1

Ce psaume est quasiment identique au Psaume 14. Le Seigneur a décidé de renou­veler l’accusation qu’il contient presque mot pour mot ici, puis une fois encore dans l’épître aux Romains (Romains 3.10-18). La situation de cet insensé est grave. Il lutte de tout son être contre la claire révélation de Dieu. Il parle même en son cœur pour nier ce qu’il sait pourtant être vrai. Partir sur cette base, c’est forcément partir à la catastrophe, à la ruine éternelle. C’est hélas ce que font sans excep­tion tous les hommes et leur progéniture, par nature. Le verdict pour de tels rebelles doit tomber et il tombera. Comment ? Il existerait un seul espoir d’y échapper ? Mais l’insensé n’en aura rien à faire, puisqu’il est dans sa na­ture d’être insensé ! Cependant Dieu, dans sa grande miséricorde en Jésus-Christ, change la nature des insensés. Alléluia !

 

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*