Pour chaque jour l8 JANVIER

Marthe, Marthe, tu te mets en peine de beaucoup de choses. Luc 1o. 41

JÉSUS aimait Marthe, et Marthe aimait Jésus ; mais elle était trop absorbée par les choses temporelles, et c’est pourquoi Jésus la reprend. Elle était préoccupée et agitée et le but du Sauveur est de la délivrer de cette disposition. Ses soucis continuels, en irritant son tempérament, l’empêchaient de jouir de la société du Sauveur et de recevoir sa parole avec calme. C’est une faute très com­mune parmi les disciples de Christ. Que de Marthes dans nos Eglises ! Combien peu de Maries ! Prenons place aux pieds de Jésus, écoutons sa parole, croyons qu’il a soin de nous, que nos intérêts sont dans sa main et toutes nos circonstances sous le contrôle de sa sagesse. Soyons satisfaits de ce qu’il nous a préparés.

Restons calmes : tout concourt à notre bien. Que la paix de Dieu règne dans nos cœurs ! Nous quitterons bientôt ce monde, et nous laisserons derrière nous ce qui nous a tant préoccupés. Soyons remplis, non de soucis, mais de prière. Accomplissons les devoirs de Marthe dans l’esprit de Marie. Recevons le reproche du Seigneur comme s’il nous l’adressait à nous-mêmes, et ensevelissons nos soucis là où il a enseveli nos péchés.


Categories: articles

0 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *